• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 26 décembre 2007

Amitié

26122007

4061340091.jpg 

Cest lhistoire de deux amis qui marchaient dans le désert. A un moment, ils se disputèrent et lun des deux donna une gifle à lautre. Ce dernier, endolori mais sans rien dire, écrivit dans le sable :
« AUJOURDHUI MON MEILLEUR AMI MA DONNE UNE GIFLE.« 

Ils continuèrent à marcher puis trourent un oasis, dans lequel ils décidèrent de se baigner. Mais celui qui avait é giflé manqua de se noyer et son ami le sauva. Quand il se fut repris, il écrivit sur une pierre:
« AUJOURDHUI MON MEILLEUR AMI MA SAUVE LA VIE.

Celui qui avait donné la gifle et avait sauvé son ami lui demanda : « Quand je tai blessé tu as écrit sur le sable, et maintenant tu as écrit sur la pierre. Pourquoi?« 
Lautre ami répondit :
« Quand quelqu‘un nous blesse, nous devons lécrire dans le sable, où les vents du pardon peuvent leffacer. Mais quand quelquun fait quelque chose de bien pour nous, nous devons le graver dans la pierre, où aucun vent ne peut leffacer.« 

APPRENDS A ECRIRE TES BLESSURES DANS LE SABLE ET A GRAVER TES JOIES DANS LA PIERRE.




Evolution dans un couple

26122007

Evolution d'un couple

Six semaines : Bonsoir, mon cheri!
Six mois : Coucou, bonne journee
Six ans : Salut, il y a du courrier ?
Six semaines : Ne te derange pas, j’y vais
Six mois : Tu veux que j’y aille ?
Six ans : sa vient ?

Six semaines : Cherie, Marine au telephone
Six mois : C’est pour toi
Six ans : Telephone

Six semaines : Qu’est-ce que tu veux boire ?
Six mois : Je prendrais bien un Martini
Six ans : Tu as oublié les glacons!

Six semaines : J’ai pense qune bague te ferait plaisir
Six mois : Un vase, c’est toujours utile
Six ans : Tiens, tu t’achetera ce ke tu veu

Six semaines : Je ne suis pas tout à fait d’accord
Six mois : La tu as tort
Six ans : C’est idiot ce que tu dis !

Six semaines : Et en plus tu fais bien la cuisine
Six mois : Qu’est-ce qu’il y a pour le diner?
Six ans : Encore des pates?

Six semaines : Tu n’as pas à t’excuser ce n’est rien
Six mois : Tu ne fais donc jamais attention ?
Six ans : Ah, Bordel de merde !!!




Lettre d’une ado à sa mère

26122007

Lettre d'une ado à sa mère 

Une mère entre dans la chambre de sa fille et trouve une lettre sur son lit.
Avec beaucoup de réticence, elle décide de la lire, les mains tremblantes.
Chère maman,C’est avec regret et tristesse que je t’annonce que je me suis enfuie avec mon
nouvel amoureux. J’ai trouvé la vraie passion et il est vraiment gentil, avec tous ses
piercings, ses tatous et sa grosse moto. Ce n’est pas tout! Je suis enceinte et
Ahmed dit que nous serons très heureux dans sa maison mobile, en pleine forêt.
Il veut beaucoup d’enfants et moi, tu sais, c’est mon plus grand rêve.

J’ai appris que la marijuana n’est pas néfaste et nous avons décidé d’en cultiver
pour nous et nos amis qui nous fournissent en cocaïne et en ecstasy.

Je te demande de joindre tes prières aux nôtres pour que la science trouve
un remède au SIDA : Ahmed mérite vraiment de guérir.
Surtout maman, ne t’inquiète pas. J’ai 15ans et je sais prendre soin de moi.
Je te visiterai un jour pour te présenter tes petits-enfants.

Ta fille qui t’aime,
Julie

Ps : Maman, tout ça n’est qu’une blague. Je suis chez Mélanie.
Je voulais te montrer qu’il y a des choses pires que des
mauvaises notes sur un bulletin. Tu trouveras le mien sur ma commode.
Bisous.




Petite prière du matin

26122007

 Petite prière du matin...

Notre père qui est au bureau,
Que le travail soit léger,
Que les patrons partent en vacances,
Que notre volonté soit faite
Au bureau comme à la maison.
Donne-nous aujourd’hui un jour de congé,
Une semaine de récupération,
Et un mois de réflexion.
Pardonne-nous nos absences,
Comme nous pardonnons aussi,
A ceux qui nous font travailler.
Ne nous soumet pas aux observations,
Aux baisses de salaire,
Aux embargos et aux heures supplémentaires.
Mais délivre-nous de cet enfer.
Car c’est à toi qu’appartient le pouvoir
D’augmenter notre salaire et nos jours de congé,
Tout en diminuant notre travail,
Amen.




Le Chef

26122007

Le chef

Article 01 : Le chef a raison.
Article 02 : Le chef a toujours raison.
Article 03 : Même si un employé a raison, c’est la régle numéro 1 qui s’applique.
Article 04 : Le chef ne mange pas, il se nourrit.
Article 05 : Le chef ne boit pas, il goûte.
Article 06 : Le chef ne dort pas, il se repose.
Article 07 : Le chef n’est jamais en retard, il a été retenu.
Article 08 : Le chef ne quitte pas son service, il est appelé.
Article 09 : Le chef n’entretient pas de relations avec sa/son secrétaire, il l’éduque.
Article 10 : Le chef ne lit pas le journal en service, il l’étudie.
Article 11 : On entre dans le bureau du chef avec ses idées, on en ressort avec les idées du chef. Si les idées de l’employé sont bonnes, ce ne sont plus les siennes mais celles du chef.
Article 12 : Le chef reste le chef, même en slip.
Article 13 : Plus on critique le chef, moins on a de primes.
Article 14 : Le chef est obligé de penser pour les autres.

Conclusion :

Le chef est un dictateur. Il faut empêcher les chefs de se marier et de se reproduire




Apprendre l’anglais en s’amusant… c’est simple…

26122007

Apprendre l'anglais en s'amusant... c'est simple...

Pour ceux qui ont des problèmes en anglais…Ail ou radis ? – Are you ready ? > êtes-vous prêt ?

Débile – The bill > L’addition

Mords mon nez – More money > Plus d’argent

C’est que ça pèle – Sex appeal > Attirance sexuelle

Qu’on gratte tous les jeunes! – Congratulations! > Félicitations !

Saintes salopes – Thanks a lot > Merci beaucoup

Marie qui se masse – Merry Christmas > Joyeux Noël

Oui Arlette – We are late > Nous sommes en retard

Mais dîne Franz – Made in France > Fabriqué en France

Il se pique Germaine – He speaks German > Il parle allemand

Sale teint de pépère – Salt and pepper > Le sel et le poivre

Six tonnes de chair – Sit on the chair > Asseyez-vous sur la chaise

Dix nourrices raidies – Dinner is ready > Le dîner est prêt

Beaune-Toulouse – Born to lose > Né pour perdre

Les slips tout gais serrent – Let’s sleep together > Dormons ensemble

Guy vomit sous mon nez – Give me some money > Donne-moi un peu d’argent

Même coquine – I’m cooking > Je cuisine

Délicate et saine – Delicatessen > épicerie fine

Deux bouts de chair – The butcher > Le boucher

Varices de grosseur – Where is the grocer? > Où est l’épicier ?

On le donne à ces connes – Hold on a second > Ne quittez pas un instant

Ma queue perd son alcool – Make a personal call > Passer un coup de fil personnel




Le Diable incarné

26122007

Voici un poème qui nous révèle une petit bout de l’horreur que peut produire l’inceste.

Je dédie ce poème à toute ces victimes…Le Diable Incarné


La porte s’ouvrait souvent le soir
Il entrait sans un bruit dans ma chambre noire
Ma Maman si fatiguée dormait à poings fermés
Il savait me menacer pour ne pas l’éveiller.
Je sentais la terreur me tenailler, cachée sous ma vieille couverture
Je savais d’avance qu’elle serait ma torture
Mais il était si fou, si fort, si bestial,
Qu’à la moindre résistance, il m’aurait fait plus de mal.

Tant de fois, j’ai souhaité ne plus exister
Tant de fois, j’ai pleuré, supplier afin de faire tout cesser
J’ai même déformé mon corps grandissant
En espérant que cesse ces tourments incessants

Les années se sont succédées
J’ai appris à survivre, à être ainsi maltraitée
Moi qui était persuadée qu’un dieu ne pouvait exister
Je me suis mise à lui parler, et même quelques fois à prier

Au bout de treize années de sévices et de galères,
Après avoir connu la terreur, la faim et la misère
Mon appel a été entendu, la maladie l’a dévoré,
M’enlevant mon bourreau, ce Diable Incarné.

C’est alors que pour la première fois
Se sont mis à couler sur mes joues des larmes de joie
Ma vie d’enfant a été gâchée
Ma vie d’adulte ne fait que commencée.




Chien abandonné

26122007

Chien abandonné 

Il me reste peut-être un ou deux jours à vivre,

Personne n’est venu… Je sais, je vais mourir…

Dans ma tête de chien, y a tant de souvenirs

Et j’étais si heureux au temps où j’étais libre…

Je vous aimais depuis presqu’une vie entière,

Six ans, je m’en souviens, et c’était merveilleux…

Vous m’avez « balancé » à travers la portière

Et je n’ai pas compris. C’était peut-être un jeu…

Vous avez disparu au loin sur l’autoroute

Et je suis resté seul, me traînant au fossé,

Le cœur désespéré et l’esprit en déroute,

Gémissant de douleur sous ma patte cassée…

J’ai fini au refuge où j’attends couché

Que vous veniez me rechercher pour tout recommencer…

Et chaque jour, la nuit tout doucement envahi ma cage…

Je guette tristement à travers le grillage…

Je ne vous en veux pas. J’ai pour vous tant d’amour

Je ne comprends juste pas comment tout cela a pu se terminer…

Quoi qu’il arrive, n’ayez pas de remords,

Au bout de mon amour, je vous offre ma mort…

Vous pouvez à loisir vous dorer sur les plages,

J’entends venir quelqu’un…

Il vient d’ouvrir ma cage

Il tient un aiguille dans sa main




Wanted

26122007

Wanted




The lion sleeps tonight…VS Hippo

26122007

Image de prévisualisation YouTube

Trop chou cet hippo ! Un peu grincheux peut-être







people |
WelcOme |
chouchou95 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | l'amitié et la confiance ce...
| popocool
| (´¸.•*´¯`*• тι&#...